Les prestations d’expertise dans le domaine du CVC (Chauffage-Ventilation-Climatisation)

 Découvrez  nos fiches pratiques pour en savoir plus sur Perarnaud Expertise et sur l'expertise en batîment. 

Conseil, réglementation, procédure, le rôle de l'expert. 

LES PRESTATIONS D'EXPERTISE DANS LE DOMAINE DU CVC

 

Ces prestations décrites dans le domaine Bâtiment permettent d’illustrer l’activité d’expertise circonscrite aux disciplines du chauffage, de la ventilation et de la climatisation.

 

La vie d’un bâtiment quel qu’il soit, peut être décomposée en trois phases :

 

  • Conception

  • Réalisation

  • Exploitation

 

L’expertise prend généralement sa place durant les phases de réalisation et d’exploitation, faisant référence selon besoin à la phase de conception lorsque la cause des désordres pour lesquels l’expert est appelé prend sa place dans le dimensionnement primitif des systèmes ou dans leurs principes de fonctionnement.

 

La phase de réalisation des ouvrages et plus particulièrement leur réception appelle ainsi un regard tout particulier :

 

La façon dont les ouvrages sont réceptionnés, mis en service, évalués au regard des performances qui leur sont impartis dans les cahiers des charges des constructeurs définit bien souvent le lit des premiers désordres pour lesquels le concours de l’expert est sollicité.

 

Cette phase de réception - simplifiée, dans le cadre d’un contrat de construction de maison individuelle qui bien souvent n’offre pas au Maitre d’ouvrage les moyens de contrôle des installations de chauffage et de ventilation ou de climatisation, plus complexe, lorsque la construction du projet public ou privé a nécessité la rédaction de cahiers des charges spécifiques qui obligent à réaliser des essais de fonctionnement et de vérification des performances - est souvent contrainte par les objectifs de livraison à date convenue.

 

La méthode de gestion du chantier et les exigences du maître d’œuvre et de ses co-traitants sont également en cause dans la réussite de la réception des travaux.

 

Il n’est ainsi pas rare qu’une réception soit actée par un simple P.V. sans liste de réserve quand cette liste ne passe pas sous silence les aspects liés aux installations de chauffage, ventilation, climatisation.

 

L’information et la formation du preneur bien que gage essentiel de sa bonne utilisation du bâtiment doivent être accompagnées de la prise d’effet des contrats de maintenance adaptés aux matériels installés.

La documentation doit être remise après avoir été constituée selon un formalisme adapté plus ou moins élaboré selon la nature de l’ouvrage.

 

Une réception de travaux bâclée entraine généralement des désagréments à brève échéance pour le preneur et une impossibilité de répondre correctement aux doléances pour l’entreprise locateur d’ouvrage du fait de la perte d’information qui se fait jour dès la mise en chantier ou à la fin du chantier pour les responsables de projets appelés sur d’autres projets.

 

Le rôle de l’expert dans cette phase est multiple et il pourra être appelé pour réaliser les missions suivantes :

 

  • Assurer le respect des cahiers des charges à la livraison du chantier pour le compte du Maître de l’ouvrage et vérifier l’absence de nuisances (acoustique par exemple)

  • Constater les performances des installations et l’effectivité des réglages mis en œuvre par l’entreprise

  • Vérifier que les installations de régulation sont correctement paramétrées afin de correspondre aux scénarios d’utilisation du Maître d’ouvrage

  • Vérifier et valider la composition des Dossiers des Ouvrages Exécutés de chaque lot technique (Plans , spécifications techniques, documentations techniques et notices d’installations et d’utilisation et maintenance des matériels installés, identification des réglages déployés)

  • Assister le maître d’ouvrage dans l’dentification des réserves à porter au PV de réception et dans la levée de ces réserves.

  • Préciser la nature et le contenu des contrats de maintenance à contracter.

 

 

La phase d’exploitation des ouvrages voit généralement le déclenchement de désordres pour lesquels l’expert est appelé en dernier ressort après tentatives infructueuses de l’entreprise responsable de répondre aux doléances du Maître d’ouvrage.

 

Si la réception des travaux a semblé répondre aux enjeux initiaux des cahiers des charges il n’est pas rare de constater dans les premières années de fonctionnement des inconvénients divers :

 

  • Manque de performance

  • Nuisance acoustique

  • Casse répétée de certains organes

  • Fuites …

  • Surconsommation d’énergie

 

Le rôle de l’expert quel que soit son statut (Privé, d’assurance, judiciaire) est alors multiple,

 

Il devra rassembler les éléments propres à éclairer sur les aspects suivants :

 

 

  • Vérifier la matérialité du désordre

  • S’assurer de l’étendue du désordre

  • Qualifier le désordre au regard de la période écoulée depuis la réception des travaux et des obligations contractuelles des constructeurs (Parfait achèvement, Garantie biennale de bon fonctionnement, Garantie Décennale)

  • Déterminer dans le cadre des constatations réalisées dans le respect du contradictoire l’origine des désordres et la responsabilité de tel ou tel constructeur

 

Usuellement l’expert technique procède à des sondages, mesures et enregistrements divers tant pour vérifier la matérialité du désordre que ses origines :

 

  • Mesures de débit d’eau, d’air

  • Analyse physico-chimique de l’eau des réseaux de chauffage ou d’eau chaude sanitaire

  • Contrôle des valeurs réglées sur les vannes d’équilibrage des réseaux de distribution d’eau ou des registres de réglage des réseaux aérauliques

  • Sondages de parois pour déterminer leur composition ou le mode de mise en œuvre des matériaux

  • Enregistrements des paramètres température/Humidité sur des périodes de temps plus ou moins longue

 

L’expert dans le cadre de ses investigations pourra s’attacher, sur la base des mesures réalisées in-situ, procéder à des simulations numériques destinées à illustrer l’apparition de désordres.

 

Par exemple, dans le cadre de désordres matérialisés par l’apparition de moisissures sur parois, une simulation numérique du profil des températures encadrée par les valeurs mesurées lors d’enregistrements sur site permettra de déterminer les conditions d’apparitions du phénomène en fonction de la modification de la composition des parois.

 

 

Enfin l’Expert peut être sollicité pour réaliser un audit des installations techniques existantes aux fins de proposer au Maître d‘ouvrage les éléments qui accompagneront une réflexion liée à la gestion du bien dans les moments suivants :

 

  • Le renouvellement d’un contrat de maintenance et sa rénovation au vu des prestations réalisées et de l’état des installations

  • L’adaptation des installations aux usages du Maître de l’Ouvrage : Le commissionnement

  • La modernisation du bien en vue d’accompagner un changement de destination ou une amélioration de sa performance énergétique

  • L’extension du bien et la capacité des installations existantes à assumer les besoins supplémentaires

  • L’élaboration de la programmation des travaux de rénovation ou d’extension.

Besoin d'un expert ? Remplissez notre formulaire de demande de devis, notre équipe vous contactera dans les plus bref délais !